Peau d’orange, capitons, culotte de cheval : voilà autant de termes utilisés parfois à mauvais escient pour qualifier la lypodystrophie superficielle, alias, la fameuse cellulite ! Grande ennemie des femmes, on estime ainsi que 8 femmes sur 10 se sentent concernées par ce problème et son apparence disgracieuse. S’il existe de nombreuses solutions pour la vaincre, il convient au préalable de définir le type de cellulite dont on souffre. Phénomène physiologique et non pathologique, ses causes d’apparition sont multiples, et mettent principalement en jeu trois facteurs : la fibrose, l’excès du tissus adipeux (tissus graisseux) et la rétention d’eau. Une fois ces facteurs décelés par un examen clinique, il en résulte une classification en trois types de cellulite.

Type de cellulite paris

Les trois types de cellulite

Le corps médical depuis les années 2000 s’est attaché à lutter contre la cellulite en s’attaquant principalement aux causes multiples de son apparition. En effet, la fameuse peau d’orange résulte de l’association de différents facteurs qui permettent de définir trois types de cellulite : la cellulite aqueuse, la cellulite adipeuse, et la cellulite fibreuse.

La cellulite aqueuse

Chaque jour c’est 20 litres d’eau qui sont filtrés par nos cellules. En cas de mauvaise circulation sanguine et principalement de dysfonctionnement du système lymphatique, l’eau stagne dans les tissus interstitiels et principalement dans le tissu conjonctif. La conséquence ? Un aspect gondolé de la peau, des sensations de lourdeurs : c’est la fameuse cellulite aqueuse.

La cellulite adipeuse

La cellulite adipeuse peut parfois être liée (ou être associée !) à un épaississement de la couche superficielle du tissu adipeux consiste à une augmentation anormale en nombre (hypertrophie) ou en taille (hyperplasie) des adipocytes ou cellules graisseuses) sur des zones clés comme les cuisses, les fesses, et les bras.

La cellulite fibreuse

Ce type de cellulite, extrêmement difficile à déloger, trouve son origine dans un dysfonctionnement des fibroblastes (fibres de collagène de la peau) qui vont durcir sous l’action de certains facteurs inflammatoires et hormonaux ou de vieillissement naturel.

«Pourquoi ai-je de la cellulite ?» Focus sur les causes de son apparition

Les causes de la cellulite aqueuse ou d’infiltration

L’apparition de la cellulite aqueuse sur les fesses, les cuisses ou même les bras est principalement due à une mauvaise circulation sanguine. Que cela soit induit par un manque d’activité sportive ou par une simple défaillance du système lymphatique, personne ne peut être épargné ! Lorsque la circulation du sang est mauvaise, le drainage des tissus n’est plus assuré de manière optimale, favorisant l’aggravation de la rétention d’eau et donc des chances de développer de la cellulite aqueuse.

Les causes de la cellulite adipeuse

La cellulite adipeuse trouve son origine dans un phénomène bien connu appelé « l’adipose » qui correspond à un épaississement du tissu graisseux et une accumulation anormale de cellules graisseuses trop volumineuses dans la couche superficielle de l’hypoderme. Lorsque l’on prend du poids, l’organisme stocke la graisse à des endroits clés : si les adipocytes sont trop nombreux et trop volumineux, la circulation sanguine et lymphatique est entravée par compression et les toxines ne peuvent plus être éliminées correctement, entraînant une inflammation. En dehors d’une prédisposition génétique, c’est de ce déséquilibre entre graisse ingérée et graisse dépensée que peut naître la cellulite adipeuse.

Traitement cellulite aqueuse paris

Les causes de la cellulite fibreuse

La cellulite fibreuse est le type de cellulite le plus redouté par les femmes ! Installée de longue date, elle est très difficile à traiter. En cause ? Le durcissement et la rétraction anormaux (par une phénomène de glycation) des fibres de collagène traversant la couche graisseuse de la peau (hypoderme), associé ou non à une mauvaise circulation sanguine ou à une prise de poids. La peau est tiré par le bas et les cellules graisseuses sont alors comprimées entre les structures cutanées profondes et la surface de la peau, formant des dépressions cutanées : les capitons. La cellulite fibreuse s’incruste particulièrement au niveau de la culotte de cheval, des fesses, et des genoux.

Comment reconnaître les types de cellulites ?

L’examen clinique des différents aspects visuels et physiques de la cellulite est important pour en déterminer le type. En effet, déterminer le type dont on souffre, c’est pouvoir optimiser l’élimination de sa cellulite !

Comment reconnaître la cellulite aqueuse

Si l’on souffre de lourdeurs dans les jambes, de varices, ou d’œdèmes au niveau des cheville,  cela est dû à une mauvaise circulation du sang accompagnée d’une rétention d’eau. La cellulite aqueuse est visible sans même avoir à la pincer, la peau est flasque, œdémateuse. L’excès de poids n’est pas un facteur décisif de l’apparition de la cellulite aqueuse, puisqu’elle est très présente chez des personnes minces.

Traitement cellulite adipeuse paris

Comment reconnaître la cellulite adipeuse

Comme son nom l’indique, ce type de cellulite est dû à un excès de graisse au niveau des hanches, des fesses et des cuisses. Le surpoids peut être une cause de son apparition. Une peau molle gondolée en vague et non douloureuse au toucher lorsqu’on la pince est la principale caractéristique de la cellulite adipeuse.

Comment reconnaître la cellulite fibreuse

Cette cellulite résulte du durcissement et raccourcissement des fibres de collagènes autour des cellules graisseuses. Souvent incrustée de longue date, elle est dure au toucher, visible à l’œil nu et souvent douloureuse ! Le principal symptôme de la cellulite fibreuse est l’apparition de capitons (c’est-à-dire des dépressions en forme de cratère assez marqués et disgracieux sur les fesses principalement, mais également sur les cuisses.

Quels sont les différents traitements possibles selon le type de cellulite ?

La cellulite ayant de multiples facettes, il est nécessaire de la combattre en déterminant les facteurs aggravants. Selon les types de cellulite, les moyens pour l’éliminer ne seront pas les mêmes.

Traitements anti cellulite fesses et cuisses paris

Comment traiter la cellulite aqueuse ?

En cas de cellulite aqueuse ou infiltrée, il est bien évident que le drainage lymphatique réalisé par un kinésithérapeute est un traitement de choix. En drainant les tissus, la circulation sanguine s’améliore et l’apparence de la cellulite également. Pour se débarrasser de la cellulite aqueuse : la pratique d’un sport comme l’aqua-drainage (natation, velo dans l’eau…) est une solution de choix. Certains compléments alimentaires peuvent également être d’une grande aide pour drainer l’organisme et diminuer la rétention d’eau. Des appareils comme le Cellu-M6 apportent également de bons résultats sur ce type de cellulite.

Comment traiter la cellulite adipeuse ?

Souvent liée à du surpoids, la reprise d’une bonne hygiène alimentaire et d’une activité sportive sont des facteurs décisifs pour éliminer la cellulite adipeuse et tonifier sa peau. Certaines crèmes peuvent être utiles, mais n’offrent pas d’aussi bons résultats que les appareils médicaux anti-cellulite et « anti-gras » comme les appareils Exilis, Unison, SculpSure ou Cryolipolyse Coolsculpting, qui eux, ont l’avantage d’induire par l’action du chaud ou du froid, une lipolyse sur des zones ciblées.

Comment traiter la cellulite fibreuse ?

La cellulite fibreuse est la cellulite la plus difficile à éliminer. Si une alimentation et une hygiène de vie saines resteront toujours des atouts, elles ne suffiront hélas pas pour s’en débarrasser. L’endermologie (la fameuse technique du palper-rouler) est un allié de choix dans la prise en charge de ce type de cellulite. Les médecins disposent également d’une nouvelle procédure mini-invasive pour atténuer son aspect le plus disgracieux, à savoir les capitons. Appelé Cellfina, ce traitement unique en son genre et aux résultats prouvés, permet de lisser la peau d’orange, et de gommer les capitons liés à la cellulite fibreuse, en une seule séance.

Traitement cellulite fibreuse et capitons paris

Conclusion : définir les types de cellulite pour pouvoir l’éliminer de la manière la plus efficace possible

Le caractère multifactoriel de l’apparition de la cellulite démontre la nécessité de sa prise en charge globale. En effet, réussi à définir le type de cellulite dont on souffre, c’est optimiser les moyens mis en place pour son élimination. La consultation avec un dermatologue spécialisé peut permettre de définir un plan de traitement anti-cellulite cohérent et efficace. Que cela soit dû à un excès graisseux, à une mauvaise circulation lymphatique, à la sédentarité ou à l’association de plusieurs de ces facteurs, il existe des solutions médicales et des appareils efficaces pour vaincre tous les types de cellulite.