Mélanomes

Le mélanome est un cancer de la peau qui se développe à partir de cellules anormales à l’origine du bronzage (mélanocytes). Dans la plupart des cas, il survient de façon spontanée sur une peau saine et peut être confondu avec un grain de beauté. Plus rarement, il peut se développer à partir d’un grain de beauté.

Facteurs de risque

– L’exposition aux rayons du soleil ou aux rayons artificiels (lampes à ultra-violets) est le principal facteur connu favorisant l’apparition du mélanome.
 Ce risque est plus important si vous vous êtes exposé(e) fréquemment au soleil pendant l’enfance.
– Une personne ayant déjà eu un mélanome a un risque de récidive plus élevé.
– Le risque augmente si un parent proche (père, mère, frère ou sœur) en a déjà développé un.
– Avoir la peau et les cheveux clairs est un facteur favorisant la survenue du mélanome.
– La présence d’un grand nombre de grains de beauté est également un facteur de risque.

Traitements

Ils reposent essentiellement sur la chirurgie. Celle-ci vise à guérir le cancer en ôtant la tumeur.
En présence d’une lésion suspecte de la peau, le dermatologue enlèvera chirurgicalement cette dernière ou, dans certaines situations, ne fera qu’un prélèvement limité (biopsie), afin de confirmer le diagnostic.

Si l’existence d’un mélanome est établie, un bilan complémentaire peut s’avérer nécessaire avant de procéder à une deuxième intervention chirurgicale. Cette seconde opération a pour but d’enlever une marge, ou zone de sécurité, autour de la lésion initiale. Cette marge est d’autant plus grande que le mélanome est épais. L’objectif est de réduire le risque de rechute.

Dans certains cas, le ou les ganglions situés près de la tumeur (ganglions sentinelles) sont également enlevés.
En complément à la chirurgie, votre médecin peut, dans certains cas, vous proposer d’autres thérapies, axées sur le renforcement du système immunitaire (interféron).

La chimiothérapie est utilisée en cas de localisations dans d’autres organes (métastases). Actuellement, de nouvelles thérapies très prometteuses (ipilimumab, vémurafénib, anticorps anti-PD1 …) voient le jour. Elles permettent d’augmenter considérablement l’espérance de vie des patients atteints de métastases.

Dans tous les cas de figure, avant tout traitement, une réunion de concertation pluridisciplinaire, réunissant l’ensemble de vos intervenants médicaux (dermatologues, chirurgiens, cancérologues, anatomo-pathologistes, radiologues …) permettra de vous proposer le traitement le plus adapté à votre cas.

Suivi médical

Il est essentiel après le traitement d’un mélanome. Il comporte un examen clinique complet qui est éventuellement associé à des examens complémentaires. Il aura lieu tous les trois à six mois pendant les cinq années suivant les caractéristiques initiales du mélanome, puis tous les ans. Ce suivi permet de détecter une éventuelle récidive ou l’apparition d’un nouveau mélanome.

Dépistage

Le dépistage, notamment l’auto-dépistage, est indispensable dans le diagnostic précoce et donc dans la prise en charge rapide du mélanome. Détecter rapidement un mélanome permet de le traiter plus facilement, et peut éviter sa propagation à d’autres organes. L’auto-dépistage influe ainsi sur le pronostic vital. Si votre tache est très colorée et qu’elle change rapidement de taille, d’aspect, de couleur, ou de relief, consultez sans tarder votre dermatologue.

Prévention des cancers de la peau

Voici quelques conseils afin de vous aider à mieux vous protéger de l’exposition au soleil:

  • Recherchez l’ombre, tout particulièrement entre midi et 16h.
  • Ne prenez pas de coups de soleil.
  • Évitez de prendre des bains de soleil ou de fréquenter les cabines à UV.
  • Protégez-vous du soleil avec des vêtements, y compris un chapeau à bords larges et des lunettes de soleil.
  • Utilisez tous les jours une crème solaire avec un SPF (indice de protection) de 15 ou plus.
  • Appliquez l’équivalent de 2 cuillers à soupe de crème solaire sur votre corps environ 30 minutes avant de sortir à l’extérieur. Appliquez-en à nouveau toutes les 2 heures ou après un bain ou un effort physique.
  • Gardez les nouveau-nés à l’abri du soleil. Les crèmes solaires doivent être utilisées chez les bébés à partir de 6 mois.
  • Examinez votre peau de la tête aux pieds une fois par mois.

 

Consultez votre dermatologue une à deux fois par an pour un examen cutané complet.