ULTHERA : le traitement non chirurgical pour supprimer les rides et retendre la peau

Quelle est la particularité de ce lifting ?

L’ulthérapie (Ultherapy, Ulthera) est le seul traitement non chirurgical agréé par la FDA (Food and Drug Administration, l’agence américaine du médicament) comme lifting non invasif par ultrasons focalisés. Elle permet de remédier aux stigmates du temps notamment aux relachement et affaissement de la peau. Ce traitement relativement cours (de 30 minutes à 1 heure) traite de façon nette et durable le relâchement cutané, notamment celui de l’ovale du visage et du cou, ainsi que la qualité de la peau. Le docteur Schartz est expert auprès du laboratoire qui a conçu cette technique de lifting sans chirurgie, sans éviction sociale, pour un résultat naturel.

Quels sont les résultats attendus ?

L’effet le plus notable est un remodelage global du visage, ainsi qu’une remise en tension de la peau. Une seule séance d’Ulthera est nécessaire pour obtenir des résultats visibles et durables pendant 3 ans en moyenne.

Dans l’essai clinique réalisé par la FDA, 9 patients sur 10 ont présenté un relèvement visible et significatif des sourcils. Le regard est ainsi plus ouvert, le visage globalement rajeuni et apaisé. Les patients ont également fait état d’un raffermissement général de la peau. L’effet est durable et parfois visible dès la fin de la séance.

L’amélioration de l’ovale du visage est particulièrement nette, alors qu’il s’agissait jusqu’à présent d’une zone bien difficile à traiter.

Ulthérapy est ainsi la seule procédure sans chirurgie qui permet d’obtenir de manière nette, sûre et durable, une amélioration franche du relâchement de la peau.

Quelles parties du corps peuvent être traitées par l’Ulthérapie

1) Relâchement, affaissement et perte de fermeté de la peau

– Lifting de la peau des joues (bajoues)
– Remodelage de l’ovale du visage
– Raffermissement du cou et l’amélioration du double-menton
– Lissage du décolleté
– Effet tenseur des bras, des cuisses et du ventre
– Relèvement du sourcil et dégagement de la paupière supérieure
– Lifting des seins et des fesses

2) Poches malaires

3) Silicone préalablement injectée

4) Hyperhidrose axillaire


Comment fonctionne le lifting sans chirurgie ?

Des ultrasons micro-focalisés sont diffusés à travers la peau à l’aide d’un applicateur et projettent une image sur un écran. Cette image permet au Docteur Schartz de définir la profondeur de la zone vers laquelle l’énergie sera dirigée.

Contrairement aux lasers, les ultrasons pénètrent beaucoup plus en profondeur, pouvant atteindre jusqu’à 4,5 mm de profondeur, c’est-à-dire jusqu’au derme profond et l’hypoderme. Il permet ainsi d’agir sur la même couche basale généralement ciblée par le lifting chirurgical.

Par cette énergie sélective, la collagénèse est stimulée jusqu’à six mois. Par ailleurs, il en résulte une coagulation des tissus cutanés profonds, source de rétractation progressive du relâchement de la peau. Ceci se traduit cliniquement par une remise en tension de la peau des zones traitées, un effet lifting en l’espace de 3 – 4 mois.

Y-a-t-il des contre-indications pour effectuer ce lifting ?

Grossesse et alaitement (contre-indications transitoires)

Comment se déroule une séance pour remodeler la peau ?

Le patient étant allongé sur le dos, le docteur Schartz commence par délimiter la zone à traiter à l’aide d’un dessin. L’application d’un gel à base d’eau sur cette zone est nécessaire afin de permettre l’action des ultrasons. La sonde à ultrasons sera déplacée par ligne pour couvrir la peau à traiter.

Selon les patients, une douleur plus ou moins importante peut être ressentie. Cette gêne dépend de la sensibilité de chacun. Les praticiens peuvent ainsi proposer, selon les patients, des solutions pour rendre la procédure la plus agréable possible (application d’une crème anesthésiante, injection locale d’un anesthésiant, inhalation de protoxyde d’azote …).

Et ensuite, que se passe-t-il après une séance d’Ulthérapie ?

Agréée par la rigoureuse FDA (Food and Drug Administration), les ultra-sons de la procédure Ulthéra sont totalement inoffensifs pour la santé. De nombreuses études cliniques ont démontré l’innocuité de cette technique.

Cette technique non chirurgicale n’induit aucune éviction sociale : le patient peut retourner à ses activités socio-professionnelles dès la sortie de la séance. De légères rougeurs peuvent être observées. Elles s’estompent en quelques heures.

Il n’est pas rare d’observer un léger gonflement cutané pendant quelques jours, des picotements ou bien une sensibilité au toucher pendant quelques semaines après le traitement. Ces signes sont de faible intensité et de courte durée. D’autres effets transitoires comme par exemple des hématomes ou des engourdissements ont été plus rarement signalés.