Vieillissement cutané : généralités

Notre peau, comme tout autre organe, est soumise aux effets du temps. Ce vieillissement est un processus naturel. Il se caractérise par le désépaississement de l’épiderme (couche externe de la peau), l’apparition de taches et de rides, ou encore par une perte de volume, due à l’affaissement des tissus. L’effet du vieillissement sur la peau, sa visibilité, dépend en grande partie de la façon dont on prend soin de son corps tout au long de sa vie.

Mécanismes du vieillissement

Les cellules de la peau meurent et se renouvellent en permanence. Le cycle normal de renouvellement de ces cellules de la peau superficielle, appelée l’épiderme, est de vingt-huit jours. En vieillissant, le renouvellement des cellules se ralentit. Le cycle peut ainsi dépasser les trente jours.

Les cellules les plus anciennes ont tendance à s’accumuler dans l’épiderme qui s’épaissit et qui donnent une impression de teint brouillé ou terne à la peau. Ceci se traduit également par le dessèchement cutané, ce qui est souvent la première gêne signalée par les personnes âgées. Si le dessèchement n’est pas prévenu, les rides laissent leur empreinte sur la peau, d’autant plus facilement que cette dernière a tendance à s’amincir.

Parallèlement, des modifications de la partie plus profonde de la peau, appelée le derme, entrainent une perte de tonicité, ainsi que son relâchement. Elle se détend à cause de la fonte du tissu graisseux et musculaire. Le rôle de soutien de ces derniers n’est plus assuré. La combinaison de ces modifications avec la force de gravité provoque l’affaissement de la peau. Les volumes, l’aspect du visage évoluent progressivement, tandis que les rides se creusent.

Causes

1) Facteurs d’origine interne :

Ce sont des facteurs propres à tout individu. Ils sont d’ordre génétique et hormonaux.

Il s’agit d’une modification du génome. Les chromosomes, porteurs du patrimoine génétique, se raccourcissent. Les cellules cessent alors de se multiplier. Par ailleurs, le vieillissement est également lié à l’altération des mécanismes de réparation, ou de maintenance des cellules. Elles perdent leur capacité à se régénérer normalement.

Egalement, le vieillissement de la peau dépend d’un facteur de croissance, apparenté à l’insuline. Les cellules de la peau (kératinocytes) sont munies de récepteurs spécifiques. Avec le temps, elles perdent leur capacité à répondre à ce facteur de croissance et ne parviennent plus à se développer parfaitement. Par ailleurs, d’autres cellules de la peau (fibroblastes) ne produisent plus aussi bien le milieu essentiel à la vie des cellules de la peau. Celle-ci, en conséquence, présente un aspect plus relâché.

De nombreuses hormones, comme les hormones thyroïdiennes ou les hormones sexuelles, jouent un rôle important quant à la croissance et à l’aspect de l’épiderme. La baisse de la sécrétion hormonale observée au fil du temps joue un rôle important dans le vieillissement cutané.

L’état musculaire comme l’existence de maladies connexes influent aussi sur le vieillissement de la peau.


2) Facteurs d’origine externe :

Le premier de ces facteurs est le vieillissement des cellules de la peau dû à l’exposition solaire. Le soleil est la première cause du vieillissement de la peau. Particulièrement agressif, ses effets négatifs sont bien connus aujourd’hui. Les rayons ultra-violets sont responsables de la fragilisation des cellules de la peau. Ils facilitent le développement des cancers cutanés. Les radiations solaires empêchent la fabrication d’un tissu élastique de qualité, et rigidifient la partie profonde de la peau, le derme. Enfin, l’abus des rayons ultra-violets accélère le processus de dégradation des cellules de la peau superficielle, l’épiderme, à un rythme supérieur au processus de renouvellement. La peau devient ainsi plus fine et moins résistante.

Le tabac est un autre ennemi majeur de la peau. Les produits toxiques contenus dans les cigarettes dégradent les structures du derme, notamment l’acide hyaluronique qui y est présent. La peau perd alors de son élasticité.

La pollution atmosphérique provoque l’accélération du vieillissement de la peau. Elle diminue l’efficacité de son système de défense immunitaire, tout en nuisant à sa bonne hydratation. Egalement, elle favorise la formation des rides.

Le stress est un facteur difficilement évitable. Il semble qu’il puisse augmenter directement la production des radicaux libres toxiques de la peau, détruisant ses cellules. Par ailleurs, il peut modifier la structure de l’ADN.

Enfin, la sédentarité, une alimentation inadaptée et l’ingestion de nombreux polluants modifient la flore intestinale. La digestion des aliments est alors perturbée, entrainant des carences en vitamines, en calcium, en magnésium et en fer. Ces carences sont responsables du vieillissement de la peau. Notre mode de vie, notre hygiène alimentaire, le port de certains vêtements (trop serrés, fibres synthétiques mal tolérées, …) sont à même d’influer sur le vieillissement cutané.

On relève aussi le rôle des agressions climatiques (froid, forte chaleur).

Ainsi, afin de préserver une bonne santé, il est donc indispensable d’éviter autant que possible ces facteurs environnementaux, tout en veillant à garder une alimentation équilibrée et, plus généralement, une hygiène de vie saine.

Etapes du vieillissement de la peau

Nous observons des étapes dans le vieillissement de la peau.

Vers 30 ans, la peau commence à perdre son collagène, et donc de son élasticité. La ride qui va du coin du nez à la bouche (pli nasogénien) apparait. La peau se détend légèrement.

Vers 40 ans, les rides d’expression commencent à s’observer, à cause du relâchement de l’épiderme. Des plis se développent au niveau du front. Des pattes d’oie apparaissent à l’extrémité des yeux.

Vers 50 ans, on note une augmentation du nombre de taches, ainsi que des plis de la bouche et du double menton. Les coins de la bouche ont tendance à affaisser, comme la pointe du nez.

Vers 60 ans, la peau devient de plus en plus fine et molle. Les paupières se détendent et s’affaissent. Les taches sont de plus en plus nombreuses.